Focus sur ... Humeurs

Cesser de laisser les autres conditionner notre humeur

13 novembre 2018

Depuis quelques semaines je sentais une colère monter en moi. Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive et généralement ça passe mais là cette fois-ci je sentais qu’elle prenait de l’ampleur, qu’elle gâchait mes journées. Alors vous allez me demander mais pourquoi étais-tu en colère ? Et bien justement je le sais sans le savoir, c’est une globalité.

J’étais en colère contre le fait que tout le monde constate que la météo est devenue flippante mais que les dirigeants de ce monde ne se bougent pas pendant que nous autres recyclons et tentons de faire du mieux que nous pouvons. J’étais en colère car depuis septembre je fais face à un nouveau phénomène dans mon métier ; les mauvais payeurs, j’en ai tellement marre de leur courir après, si vous saviez…. J’étais en colère parce que les gens manquent de civisme dans les magasins, sur la route, ça me rend folle de voir comment l’être humain devient. J’étais en colère parce que la dame de la poste m’a fait repartir chez moi avec mon enveloppe car je la cite « ce n’est pas mon job de vous prêter du scotch » (mon enveloppe s’était décollée à un endroit)… J’étais en colère de rendre autant service, d’être généreuse mais que ça devienne une sorte de normalité. J’étais en colère tout le temps et pour tout, c’était une boule de fils emmêlés et plein de noeuds que je trimbalais dans le ventre, je n’arrivais pas à comprendre pourquoi j’en étais arrivée là.

Alors voilà j’ai voulu vous partager ma petite méthode pour me rendre la vie moins énervante, comment j’ai fait pour dépasser tout ça et me sentir moins l’âme rebelle 😉

1.Arrêter de donner du pouvoir à l’autre

C’est un jour où mon mari, m’a dit suite un sms qui m’a fait enrager  « mais tu te rends compte, tu laisses quelqu’un qui n’est pas dans cette pièce conditionner ta journée ». Je pestais alors sur je ne sais quoi et sa phrase m’a vraiment fait prendre conscience de l’impact que pouvait avoir ce genre de messages. C’était exactement ça ! Je donnais à quelqu’un qui n’était pas près de moi la possibilité de gérer mon humeur et ce pendant plusieurs heures, je suis championne pour ressasser !

Mais qui n’a jamais été de mauvaise humeur, en colère ou triste suite à un mail, un sms ou à une phrase piquante de la part d’un ami ou d’un proche ? Le drame là-dedans (enfin tout est relatif) est que généralement leur auteur n’a aucune idée de l’état dans lequel cela vous met.

À partir de maintenant, essayez de vous rendre compte quand vous donnez le pouvoir à quelqu’un d’autre de conditionner votre humeur. J’essaie d’y prêter attention et de corriger immédiatement le tir. Ce n’est pas toujours évident mais après plusieurs jours de ténacité à m’y forcer à le faire, ça fait vraiment beaucoup de bien de passer à autre chose quand avant j’aurais passé la matinée sur un mail un peu exigeant ou brutal.

2. Ne plus regarder chez son voisin

Pour créer la vie dont on rêve, le cercle d’amis dont on a envie, nous devons avoir confiance en notre capacité d’action.

On a vite fait d’écouter son propre bavardage mental : « je n’ai pas les compétences, je n’y arriverai pas par rapport à ma copine qui elle réussit tout du premier coup,.. C’est certaine Thomas est plus doué que moi,… Pourquoi je me lancerais dans ce secteur d’activités, il y a déjà de la concurrence et d’autres le font si bien. » Vous voyez le genre ?!

Et puis on peut se l’avouer, on est entre nous ! 😉 Nous avons tous tendance à regarder ce qui se passe pour les autres. Souvent de la curiosité, parfois de l’envie. « Tiens si je regardais où est partie Alexandra en vacances cet été ». « Est ce que mon ex a des enfants ? » On le sait tous, c’est une vraie perte de temps et plus vous regardez vers l’extérieur, plus vous doutez et plus vous ressassez et plus vous être triste ou en colère contre vous-mêmes et les autres,…

Et si on prenait un peu de distance avec tout ça ? Ces pensées néfastes ne sont que notre imagination. L’extérieur conditionne notre intérieur, alors que cela devrait être l’inverse.

3. Garder son énergie pour des choses positives

Plus cette énergie est utilisée à penser aux autres, à ce qu’ils ont fait ou n’ont pas fait, moins vous vous accordez du temps.  Les autres ne vont pas vivre à ma place.

Et si cette énergie était avant tout nécessaire à vous-même ? À cette vie à construire, ces projets à faire aboutir ?

Il est temps de cesser de penser, de ruminer, de ressasser, il faut agir !  Le fait d’agir a de nombreux bienfaits, c’est stimulant et motivant. Par ailleurs, lorsqu’on est dans l’action, on ne pense pas, on ne cogite pas ! Réfléchir est nécessaire et il ne faut pas se priver de la réflexion ni de la pensée. Cependant, l’action est importante. Il y a tant de choses sur lesquelles il nous est possible d’agir, il faut juste franchir le pas et arrêter de trop penser.

N’hésitez pas à partager vos petites astuces pour alléger l’esprit quand vous ruminez, comment passez vous à autres chose ?

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Happy Expat Mum 13 novembre 2018 at 8 h 57 min

    Tellement vrai ! Devenons bienveillants avec nous-mêmes et réalisons-nous sans nous comparer aux autres pour mieux apprécier nos vies

    • Reply Coralie 13 novembre 2018 at 9 h 03 min

      Merci pour tes mots et c’est une jolie conclusion ! Belle journée ♥

  • Reply @amandinebouquine 13 novembre 2018 at 10 h 37 min

    Quel article profond et emplit de vérité, je m »y suis retrouver bon nombre de fois et quand cette boule de colère, d’énervement est sur le point d’exploser, il me faut de l’air et de l’espace, mon jardin ou la forêt se trouvant derrière chez moi est ma roue de secours, mon moyen de décompression et ensuite je peux revenir travailler sereinement tu es doué avec mes mots Coralie, tu sais parfaitement décrire le problème et en plus proposer des solutions concrètes ! Bravo

    • Reply Coralie 14 novembre 2018 at 9 h 19 min

      Ohlala merci Amandine pour tes mots ! Je suis vraiment contente que l’article t’ait plu ! Ah oui c’est vraiment un sacré plus le fait de pouvoir aller en forêt, ça doit faire un bien fou !

  • Reply Vivyane Veka 13 novembre 2018 at 11 h 37 min

    Merci pour cet article Coralie ! 🙂 Je suis complètement en phase avec ce que tu dis là, tu mets très bien le doigt sur une question cruciale pour beaucoup d’entre nous ! Et c’est tellement important d’en prendre conscience ! 🙂
    Je ne me sens pas vraiment concernée par ce qui se fait ou se passe chez mon voisin 😉 En revanche, j’ai toujours eu tendance à donner trop d’importance et de pouvoir à l’autre.
    Mais depuis que j’ai décidé de corriger le tir, parce que cela me pompait mon énergie, je me rends compte des bienfaits obtenus, même si ça ne marche pas toujours complètement … Quand la coupe est pleine et que je sens que je commence à ressasser, rien de tel que :
    – une balade pour me ventiler la tête (même courte)
    – m’occuper de notre jardin et le top du top : arracher les mauvaises herbes !
    – cuisiner un bon petit plat pour ma petite famille adorée.
    – chanter à tue-tête, même faux, avec ma numéro 3 ; on adore ça toutes les deux et ça défoule et occasionne de sacrés fou-rires !
    – m’occuper de moi en pratiquant une activité physique plusieurs fois par semaine pour m’ancrer dans mes émotions et pas celles des autres 😉
    Belle journée à toi !

    • Reply Coralie 14 novembre 2018 at 9 h 25 min

      Merci à toi de prendre le temps de venir par ici et de laisser un commentaire avec tes astuces. J’avais lu un livre il y a quelques temps  » cessez d’être gentil soyez vrai » et il y avais pas mal d’astuces pour gérer notre attitude face aux autres mais comme tu dis ça se travaille jour après jour.
      Je prends la technique des mauvaises herbes car je suis certaines que ça doit défouler !!!
      Et chanter c’est vraiment génial, nous on danse 😀
      Belle journée ♥

  • Reply Delahousse Lucile 13 novembre 2018 at 17 h 39 min

    C’est parfois du bon sens, mais cela fait toujours du bien de lire et re-lire ce type de choses 🙂 Merci pour ton article dans lequel j’ai pu me projeter de nombreuses fois 🙂
    P.S : il y a quelques petites coquilles 😉

    • Reply Coralie 14 novembre 2018 at 9 h 27 min

      Merci Lucile. On a beau se relire… 😉

  • Reply Alice Balice 13 novembre 2018 at 19 h 53 min

    Ton article tombe vraiment à pic ! Je suis pile dans ce genre de pensées depuis quelques temps… Malheureusement moi ça fait plus d’une semaine, bien plus, et petit à petit ça me bouffe Je vais essayer de mettre en pratique tes conseils, je te dirai ce que ça donne Merci en tout cas de mettre des mots sur tout ça ❤️

    • Reply Coralie 14 novembre 2018 at 9 h 29 min

      Merci pour ton commentaire et on ressent à travers tes mots que ça te pèse, j’en suis désolée ! Vivyane (plus haut) a parlé de quelques techniques qui peuvent être pas mal aussi et sinon tu as déjà entendu parler du livre « Cessez d’être gentil, soyez vrai » ? Il m’a fait beaucoup de bien à une certaine époque.
      Bises et belle journée ♥

  • Reply Kelly 13 novembre 2018 at 20 h 44 min

    Olala je crois qu’on doit être beaucoup à se reconnaître dans de tes mots. J’aime beaucoup ce que tu partages.
    D’après moi, on a vraiment cette notion de « responsabilité » à s’approprier. Être responsable de son bonheur, de sa vie, de ses actions,… Mais même si nous ne sommes pas responsable des actions des autres, la responsabilité nous revient quand à la façon de réagir face à leurs actions. Et je trouve que finalement c’est ça le plus compliqué dans cette notion. C’est là où on donne du pouvoir à l’autre comme tu en parles.
    La comparaison, je trouve, s’est d’autant plus accentuée (pour moi) avec les réseaux sociaux et notamment Instagram. Dailleurs, à ce propos, j’écoutais un podcast super intéressant dans « Nouvelles Écoles » avec Marina Rollman ! C’est dingue le temps qu’on perd à se comparer, à ruminer, etc. Toute cette énergie gaspillée qui nous épuise. Comme tu as raison, on devrait garder notre énergie pour des choses positives !
    Pour moi, les petits tips qui marchent ce sont la méditation qui me permet d’être plus sereine sur le long terme, la phrase « Ok t’es énervée. Est-ce que cette colère va changer la situation ? Non. Alors plus besoin d’être énervée (parfois ça marche plutôt bien ça). Sinon, quand je vois que je suis en colère parce que je suis en train de ruminée, j’essaie de revenir à ce que je suis en train de faire là tout de suite, ça m’aide à prendre du recul.
    En tout cas, merci pour tes conseils.
    Au plaisir de te lire,
    Kelly

    • Reply Coralie 14 novembre 2018 at 10 h 33 min

      Un grand merci Kelly, je trouve que tu abordes toujours sous un angle différent certains sujets et j’adore !!! Et cette notion de responsabilité est vraiment très intéressante !
      Je prends note du podcast que tu cites, je vais l’écouter cet aprem, merci !
      Mais je suis bien d’accord, Instagram reste un réseau compliqué à gérer si on es un peu fragile à un moment donné. J’ai fait un gros travail l’an passé quand j’ai failli perdre mon compte, j’ai vraiment appris à relativiser. C’est certain c’est mon travail mais y a toujours moyen de rebondir et puis avant il n’y avait pas Instagram, le monde tournait quand même. Après je ne montre pas ma vie comme certains le font, du coup je sais également que j’impose des barrières mais c’est un vrai choix et ça fait que je me compare moins aux autres.
      Je méditais il y a quelques temps de ça et puis j’ai un peu perdu l’habitude mais c’est très salvateur dans certaines situations.
      Merci encore en tout cas.

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.