Humeurs Un peu de moi

Cette petite case dans laquelle je ne rentre pas

10 mai 2017

Depuis deux semaines maintenant, je ressens une drôle de chose qui ne fait que grossir, parfois c’est près de mon petit coeur de fille sensible et à d’autres moments c’est au ventre comme une sorte de noeud. Et plutôt que de garder tout pour moi, j’avais envie de vous en parler. L’écriture a des effets thérapeutiques non ?

Pour être honnête avec vous, depuis janvier, le blog et surtout Instagram me donnent pas mal de travail dans le sens où grâce à eux… et surtout à vous qui me suivaient, j’obtiens des contrats. J’ai, suite à ces deux vecteurs de communication beaucoup plus de demandes qu’avant. Des partenariats parfois abusifs, des demandes loufoques, mais dans ces mails j’ai également de vraies belles requêtes souvent liées au lifestyle mais pas que…Parmi elles, j’ai reçu 2 demandes presque inespérées pour mon petit statut de créatrice de contenus noyée dans la masse.

Ces deux demandes sont liées avec ce que j’aime le plus faire ; du set design c’est à dire de la mise en scène de produits en créant un univers autour. Vous ne pouvez pas imaginer comme c’est grisant de recevoir ce type de demandes pour une dingo de la mise en scène comme moi. Je passe des heures à admirer le travail de Charlotte Sagori ou de Chloe Fleury. D’ailleurs petit à petit, j’aimerais ne faire plus que ça si on me le permettait un jour. J’aime toujours bricoler mais je pourrais facilement laisser tomber le blog tant la mise en scène m’apporte une adrénaline encore méconnue jusque là. Je vous promets que lorsque je travaille mes fleurs ou le papier, je sens mon cœur s’emballer, j’ai très peur de renverser un truc, qu’il y ait quelque chose qui gâche tout, je n’ai qu’une hâte c’est d’immortaliser l’ensemble.

Et puis dernièrement, j’ai reçu une demande d’une grosse société de consommable, je ne citerai pas la marque car le projet n’est pas encore «dévoilable» et de toute façon je n’y participerai pas. En gros, il s’agissait de travailler sur leur produit phare et de le customiser pour changer son image vieillissante. Je ne vous dis pas comme j’étais emballée car j’adore ce produit (ah vous êtes curieux maintenant !!!! hein !!! ;-)) et surtout l’idée de lui donner une allure, de l’ « habiller » m’a immédiatement emballé. J’ai vite déchanté… En fait, j’ai compris rapidement que si j’étais sélectionnée c’est un peu faute de mieux parce que, je cite la personne au téléphone «les deux autres ont refusé car agenda trop chargé alors bon on s’est dit que ça pourrait vous plaire». Mais… y avait un mais…. Quel était mon univers ? Qu’est-ce que je faisais de mieux ? Qu’est ce qui me représentait au premier coup d’oeil quand on regardait mon compte Instagram. Pour vous la faire simple, le mec a trouvé que ma créativité partait dans tous les sens ou pour être plus exact que je n’avais pas de réelles spécialités, je touchais trop à tout. Sur le moment, Je l’ai revendiqué ! Oui je suis une touche à tout, oui j’aime le travail du papier, oui j’aime découper du bois, j’aime pouvoir associer des fleurs et parfois plutôt ajouter avec la typo ! Sur le moment, je me suis sentie à l’aise, je disais haut et fort qu’être multitâches faisait partie de mon style créatif. Et puis, on a raccroché car ça n’a pas convenu au Monsieur ou plutôt j’ai coupé court car au final il ne paraissait pas emballé et dans ces cas je ne vois pas trop l’intérêt de m’acharner à me vendre.

Après ce coup de fil, je me suis sentie bien dans mes baskets, même contente d’assumer mon côté « couteau suisse ». Et puis, sans prévenir une petite voix est venue s’immiscer. Une petite voix qui est là maintenant depuis 15 jours, qui ne me quitte pas. Au début, je pensais qu’il s’agissait simplement d’un petit surmenage alors je me suis posée et ça était bénéfique mais dès que je reprenais mon carnet, mon appareil photo ou que je me remettais derrière mon clavier, cette petite voix revenait hanter mon inspiration. Elle me dit toujours la même chose ; que je n’ai pas d’univers bien précis, que je devrais savoir où je vais en créativité, que je suis vraiment trop éparpillée. Elle appuie là où ça fait mal, elle me met des doutes, grignote ma confiance.

Je n’en veux pas à ce monsieur qui n’a exprimé au final que ce qu’il pensait de mon travail, je crois simplement qu’il a dit tout haut ce que je tentais de taire depuis un moment déjà. J’aimerais vraiment avoir ma spécialité, pouvoir me décrire en simplicité. Et pourtant je dois me rendre à l’évidence, ce n’est pas moi. J’ai besoin de changement, de tenter et tester toujours d’autres choses. J’aime toutes les matières, j’aime le jeu des textures, le noir et blanc, le rose, le bleu, le jaune, j’adore les motifs. Bref tout ça pour vous dire que je ne pourrais pas me cantonner à rentrer dans une case. Seulement voilà est-ce qu’aujourd’hui dans le domaine de la création, ça ne va pas me jouer un tour ? Est-ce qu’on ne cherche pas justement des gens dans des cases bien particulières ? Tiens j’aurais besoin d’une fille qui fait de la typo, hop ! On va aller vers elle. Tiens je cherche une nana qui joue avec le monochrome, et bim j’ai trouvé une personne qui fait ça ! Moi je suis partout et nulle part.

Alors maintenant reste à savoir comment jongler avec ça, comment l’accepter et le valoriser. Est-ce si pénalisant que ça de ne pas voir un vrai domaine de prédilection ? Est-ce qu’il y a de la place pour les touches à tout ? Pour le moment, j’en doute vraiment et cette pensée a fait fuir mon inspiration qui est désormais aux abonnés absents. Je ressens un vide incroyable dans ma petite tête. Quand il s’agit de produire pour les clients, ça va, mais pour moi c’est une page blanche, sauf aujourd’hui avec les mots qui s’accumulent 😉 Alors si vous avez des solutions ou des petits conseils, je suis preneuse. Peut-être qu’un break serait profitable, je n’en sais rien car finalement est-ce que ce n’est pas prendre la poudre d’escampette quelque part ?

Voilà voilà ma tête est en chantier 😉 Reste à savoir si ça va durer ou non. Allez je vous laisse, le soleil est revenu, c’est déjà pas si mal !

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

25 Comments

  • Reply Je ne suis pas une poule 10 mai 2017 at 9 h 40 min

    Moi j’aime ton travail et j’aime ceux qui ne rentrent pas dans des cases et des idées préconçues. Ne laisse jamais personne te réduire à un style. La créativité, la vraie, c’est savoir se renouveler dans n’importe quel domaine!

  • Reply Julia 10 mai 2017 at 11 h 04 min

    Etant passée par là, et convaincue que je vais très certainement y repasser dans les mois à venir je ne peux que te conseiller de… laisser couler. Laisser les questions arriver dans ta tête, les laisser te perturber, elles font partie du jeu, malheureusement.

    Concrètement, je me suis concentrée sur autre chose, sur d’autres contrats, sur d’autres activités en attendant que l’orage passe.

    Je doute t’être d’une grande aide sur ce petit commentaire, mais sache que tu n’es pas solo dans ces moments là 🙂

  • Reply Anne 10 mai 2017 at 11 h 35 min

    Juste te rappeler que ton travail n’est pas toi…

  • Reply plumblossom 10 mai 2017 at 13 h 56 min

    Notre société en effet a trop tendance à nous résumer, à nous réduire pour rentrer dans des cadres.
    mais regarde certains artistes très célèbres, et même beaucoup, sont aussi multitâche. Regarde Picasso, ils ne sait pas contenter de faire de la peinture, il a aussi fait de la sculpture et autres. Et même dans sa peinture, il a eu plusieurs phases… bref
    Si tu te contentes d’un seul domaine pour faire plaisir à quelques uns, tu vas te renier en grande partie et tu seras malheureuse, alors fait comme tu le sens toi! Plus ton plaisir transpirera dans tes créations plus ça se sentira et plus tu auras de retours positifs!
    bon courage pour la suite

  • Reply Calie 10 mai 2017 at 14 h 10 min

    Si cela peut te soulager, je suis exactement dans le même cas. J’ai besoin d’expérimenter, de tester les matières, les styles, mélanger… même si il y a des thèmes qui reviennent régulièrement je peux pas me résoudre à une seule technique. Personnellement, je trouve ton blog et ton insta très cohérents même si les publications sont variées et c’est justement ce qui me plait. Je pense que c’est petites phases de doute sont normales d’autant plus quand on travaille seule 😉

  • Reply Sandrine, Mon Carnet Déco 10 mai 2017 at 14 h 12 min

    Ma chère Coralie,

    Je suis dans le même cas que toi, je n’ai pas d’univers particulier, et j’en ai souffert un moment. Je regardais de plus en plus ces comptes, qui, je le pensais, avaient un univers bien reconnaissable, et très homogène… Je m’en suis gavé, jusqu’à en vomir… Je n’arrivais plus à publier autant qu’avant, car je trouvais que ce que je faisais n’était jamais assez bien… Puis petit à petit, je m’en suis lassé…

    Et J’ai alors compris que c’est ce qui se passe avec ces fameux univers… Ils sont à la mode, et plaisent un temps, mais au final, quand on en a fait le tour, on n’y trouve plus vraiment d’intérêts…
    Je vais te dire pourquoi, parmi les blogs et les comptes instagram que je suis, tu fais partie de mes préférées… C’est justement parce que tu es différente! Ce que tu fais n’est pas lisse, c’est vivant, changeant, et charmant (dans le sens fort du terme)… Je ne commente que très peu, par manque de temps, mais là, je voulais vraiment prendre le temps de te dire : j’adore ce que tu fais!
    Alors je sais que je ne suis personne pour te dire ça, mais sache que je pense représenter une majorité de personne, et c’est ce que certaines marques n’ont pas comprises… Les choses changent, évoluent, et le fait de savoir être partout à la fois est, de mon point de vue, un formidable atout…
    Aime toi comme tu es, ce que tu dégage, entre douceur et timidité, est formidable…

  • Reply Lilie Bakery 10 mai 2017 at 14 h 39 min

    Coucou Coralie, j’ai lu ton article avec attention, évoluant comme toi dans un univers créatif en Freelance, ton article m’a fait réagir. En un mot : ne change pas ! Si les marques te contactent c’est que ton univers leur parle. Et si tes capacités sont larges et bien tant mieux, tu auras plus de réalisations différentes à leur proposer, et tu pourras multiplier les réalisations pour une même marque. Je sais qu’on est à même de douter, souvent dans nos situations, mais ce que tu fais est vraiment chouette, féminin, délicat, poétique…

  • Reply Marie 10 mai 2017 at 15 h 28 min

    Bonjour Coralie,
    je te suis discrètement sur insta; ce qui m’avait attiré, au début, c’était tes petites dames habillées de fleurs, et je suis restée. Même si ton travail est éclectique, on reconnaît tout de même ta « patte », tu as ton style 🙂
    Si on veut chercher même un peu plus loin, est-ce qu’il n’y a pas toujours une touche de nature (surtout fleurs, et fruits) dans tes mises en scène? et aussi des mains, la texture de la peau…? Ça pourrait faire un début de réponse toute faite à un monsieur qui veut juste pouvoir justifier son choix à son supérieur 😉
    Bonne continuation sur ce chemin aux différents obstacles et aux grandes surprises qu’est la vie 🙂
    Bonne continuation

  • Reply Le Bloc-Notes de Carmen 10 mai 2017 at 15 h 50 min

    « Moi je suis partout et nulle part. » où l’histoire de ma vie.. Je ne peux que te comprendre je suis bien trop éparpillée et sur bien des points ! J’aimerai tellement me mettre dans une case, ou plutôt comme tu le dis si bien « se décrire en simplicité », un peu comme une évidence. Mais il faut me rendre à l’évidence je suis loin d’être comme ça et je me lasse très vite. Et au final je trouve ça tellement ennuyeux de « se caser ». Et si on disait qu’on étaient toutes les deux des Légos capables de s’emboiter partout?^^ C’est mieux de se dire qu’on ne rentre nul part non?

    En tout cas ne te fais pas de soucis pour ça, tu es telle que tu es, ta créativité révèle ta personnalité : multiple, et c’est merveilleux ! Et je peux même te dire qu’à force de voir tes posts sur Instagram je reconnais ta petite patte les trois quarts du temps 😉

  • Reply Sissi 10 mai 2017 at 17 h 42 min

    Je comprends ton désappointement. Plus ça va et plus on recherche dans tous les domaines des professionnel(le)s hyper spécialisé(e)s, si bien que tout est très cloisonné et que plus personne n’est capable d’avoir une version transversale des choses. C’est tout de même bien dommage car les 2 types de profils sont complémentaires. Et ce n’est pas toi qui doit te remettre en question mais ce système hyper fermé qui peut mener à des résultats stériles. Surtout ne te dévalorise pas, tu as tout de même une grande créativité, beaucoup de talent et un style bien à toi.

  • Reply Pauline 10 mai 2017 at 19 h 13 min

    Il est vrai qu’aujourd’hui il faut être identifiable au premier coup d’oeil, mais tant pis si tu manques quelques contrats ou que tu n’attires pas quelques followers parce que tu es polyvalente. La seule question que tu dois te poser, c’est « est-ce que ce que je fais me rend heureuse ? » Si tu aimes toucher à tout, alors ce serait vraiment dommage de te priver de ces plaisirs divers juste pour te vendre ou pour appâter le chaland. Je pense que tu as eu raison de ne pas insister avec cette marque, bien sûr ça fait toujours râler, mais il est important que tu t’éclates dans ce que tu fais. Se spécialiser, c’est aussi prendre le risque de s’écœurer… Un peu comme quand on passe quinze ans à choisir la même saveur de yaourt, puis un jour on se rend compte qu’on en a marre et qu’on veut en goûter une autre. Toi, au moins, tu peux te laisser porter par tes envies, et c’est un vrai luxe 😉

  • Reply Camille Epplin 10 mai 2017 at 20 h 22 min

    Coralie, ton article est vraiment touchant, et tous ces commentaires le sont également ! Je me suis permise de les lire en diagonale et ce qui en ressort c’est que tu es loin d’être la seule. Le doute, oh bon sang chez moi il apparaît tout le temps, je m’éparpille très vite dans tous les sens, je rage sans cesse sur mon efficacité et ma productivité que je voudrais toujours plus rapide et mieux organisée… Quand au ‘style’ c’est une éternelle recherche qui ne faut pas chercher à avoir justement. Ça vient tout seul au fil du temps, et il est bien présent chez toi… Les commentaires ici le prouvent. Ton Instagram est formidable, tu peux parler de tout, nous faire découvrir de nouvelles choses mais à chaque fois on reconnait tes photos. Tu l’as ce petit truc, ton compte est équilibré et reste dans les mêmes tonalités mais on ne s’en lasse pas pour autant. Être multitâche aujourd’hui franchement c’est une nécessité on ne peut pas être que macramé, perles miyuki , adepte du vintage ou des années 80. C’est le mélange et savoir le mélanger qui est chouette et qui fait franchement ta force. Je ne comprends pas ce Monsieur. Moi je rêverais par exemple de m’y connaître mieux en typo et mise en page car quand je dois faire une affiche par exemple je ne sais faire que l’illustration, je galère lorsqu’il faut passer à l’agencement. Ce n’est qu’un exemple…
    Moi je suis abonnée à ton Instagram car il me tient au courant de tout ce qui est actuel mais avec cette petite touche personnelle et même émotionnelle, franchement attendrissante et touchante.
    Oh et regardes Makemylemonade… Voilà une marque plus que touche à tout !
    Allez je m’arrête là.
    Il te faut un nouveau projet pour ne plus penser à ça. Je te souhaite que cette période de doute passe vite.

  • Reply Olivia 10 mai 2017 at 21 h 16 min

    Hello, hello,
    Pourquoi sommes-nous à certains moments plus perméables qu’à d’autres ? C’est un mystère dont on peut parfois identifier l’origines ou les origines et à d’autres moments pas du tout. Ce que je lis entre les lignes, c’est la réelle existence d’un univers riche et varié qui ne cesse de se renouveler. Dis-toi simplement que ce partenariat n’était pas pour toi. Ce n’était pas la bonne rencontre et en effet, si leur critère de sélection était un choix par élimination car deux autres candidates avaient refusé, tu as la réponse …. tu n’es pas un second ou un troisième choix ! Il y a de nombreux avantages à être touche-à-tout, c’est celui de faire des liens. C’est moins évident quand on est ultra ciblé. Et l’ultra-ciblé peut passer de mode, finir par s’épuiser. Une petite suggestion: fais par écrit la liste de tous tes domaines d’action, de toutes tes réalisations, classe-les par des catégories que tu auras, toi-même et toi seule identifiées et tu verras que ta palette est tellement large que cela ne sera comparable à personne d’autre. C’est ta signature, ta singularité.
    Olivia

  • Reply Rachel 10 mai 2017 at 21 h 26 min

    Bonjour Coralie,
    Moi (toute petite personne que je suis) trouve ton blog et ton compte instagram absolument super. Peut-être parce que moi aussi, je suis une touche à tout.
    La période de doute que tu traverses est normale, tu as pris un vent sur un projet qui t’as beaucoup emballé et perfectionniste comme tu dois l’être, c’est difficilement concevable.
    Malheureusement, notre société est comme ça, en tout cas, pour les grosses boîtes. Crois moi, je sais de quoi je parle, je suis une cadre autodidacte dans une grosse société et je peux te dire que j’en vois de toutes les couleurs. Mais au final, c’est toujours moi qui traite les gros projets, les nouveautés, les arrivées… et pourquoi ? Parce que j’ai l’ouverture d’esprit nécessaire à faire en sorte que ça marche.
    Mais c’est aussi ça la créativité.
    Des vents, tu en auras d’autres, des critiques à essuyer aussi mais simplement, il ne faut pas oublier qui nous sommes vraiment et ce qui nous fait vibrer.
    Alors si tu penses avoir un domaine de prédilection et savoir t’en contenter, fonce ! Sinon, restes toi même, tu risquerai de te perdre sinon.
    C’est pas dans mes habitudes de poster des commentaires mais j’ai vu une si jolie photo avec un si bad mood que ça m’a donné envie de dire quelque chose.
    Bonne soirée 🙂

  • Reply Sophy 11 mai 2017 at 7 h 46 min

    Bonjour Coralie,

    J’ai vécu une expérience similaire il y a quelques mois et je ne peux que te dire: être polyvalent ça fait peur à notre interlocuteur car on pense tout de suite à une personne brouillon qui ne maitrise pas. Mais justement ta force réside dans ta flexibilité, ton adaptabilité et ton ouverture d’esprit.
    Après un an de chômage, j’ai appris qu’il n’y a rien de mieux que les refus!car être sur la même longueur d’onde, dès le début, sans que ni l’un ni l’autre ne se force « par défaut », ceci est la base pour un projet à succès! Courage et reste comme tu es!

  • Reply ValdePo 11 mai 2017 at 7 h 50 min

    Bonjour Coralie,
    Cela ne fait pas très longtemps que je te suis, alors je m’excuse si ma réponse tombe à côté de la plaque.
    Désolée pour l’analogie par avance, mais moi je ne suis pas du tout une créative, je travaille dans le monde de l’informatique. Il y a quelques années, ce qui plaisait c’était des profils touche-à-tout, qui pouvaient tout faire. Quelques années plus tard, les recruteurs ne cherchaient plus que les ultra-spécialisés dans leur domaine … et aujourd’hui, cela ne fonctionne plus car l’ultra-spécialisé a trop d’œillère, pas assez d’ouverture d’esprit donc on réouvre les perspectives … et puis cela rechangera …
    J’ai été voir les deux blogs dont tu as parlé dans ton humeur, mais honnêtement, je préfère le tien (non non c’est vrai 🙂 ) car justement, il y a ce côté non uniforme, touche-à-tout, c’est ça toi !
    C’est bien de se remettre en question suite à un échec, mais en Est-ce vraiment un ? Que ce monsieur t’appelle en ayant l’air de te faire une faveur pour ensuite te jeter ton monde à la figure ? Moi je dirai qu’il a plutôt mal fait son travail de pré-sélection, c’est tout. Tu ne lui convenais pas, il a quand même tenté, c’est son erreur à lui, tu n’as pas à te conformer à sa boite à lui …
    Je ne suis pas sûre d’être très claire désolée, mais pour résumer : j’adore ce que tu fais, et j’espère te lire longtemps !
    Bonne journée

  • Reply Virginie 11 mai 2017 at 13 h 39 min

    Coucou,
    Je crois que les « bons » créatifs sont ceux qui font ce qu’ils aiment. Cela va se ressentir dans leur travail.
    Si tu aimes toucher à tout, sans entrer dans un style bien précis et que cela te plait, tu es 100% gagnante et tes clients aussi.
    J’admire ceux qui débordent des cases, elles sont faites pour ça 😉
    Ton univers est beau, méticuleux et inspirant, ne laisse personne te dire le contraire.
    Bises de la Suisse
    Virginie

  • Reply D'encre et de sel 11 mai 2017 at 13 h 55 min

    C’est marrant, j’ai exactement le même problème que toi, également dans le domaine de la créativité : le dessin.
    Depuis que j’ai ouvert mon blog il y a 2 ans, je tente de développer mon activité d’illustratrice. Cette décision m’a beaucoup fait réfléchir et a fait remuer pas mal de truc dans ma tête. Et surtout une question qui revenait – et revient toujours : quel est MON style à moi? Est-il identifiable, est-ce que lorsque l’on voit mes dessins on reconnait ma touche? C’est très difficile pour moi car je suis une touche à tout et je pense avoir plusieurs styles à la fois. J’aime dessiner à l’aquarelle, aux feutres, à l’encre, à la tablette graphique. Je m’inspire de tellement de choses différentes que par moment je ne sais plus quel est ma patte. J’ai tendance à m’éparpiller, mais j’aime ça! C’était pareil avec mon blog, j’ai eu du mal à lui coller une étiquette. J’aime autant poster mes dessins que poster mes recettes ou parler de mes lectures, de mes voyages…
    Bref, je n’ai pas de solution miracle mais je te comprends. Je pense qu’il faut garder un minimum de fil conducteur (sinon il sera difficile de mener à bien des projets) mais il ne faut pas à tout prix s’enfermer dans une seule boite et refermer le couvercle 😉

    Bises et bon courage! Tu es une personne créative, ta motivation reviendra vite.
    Mélissa

  • Reply Marie / Madeleines Plumes 11 mai 2017 at 15 h 20 min

    Personnellement, je crois justement que c’est positif de s’essayer à plein de choses. C’est peut être parce que tu n’as pas encore trouvé « ton truc » ou justement parce que tu n’en a pas un mais plusieurs. Je n’aime pas l’idée de se cantonner à une chose, je crois que c’est en multipliant les tentatives qu’on reste créative, qu’on invente et qu’on trouve les bonnes solutions. Les cases c’est la facilité, la tranquillité de l’esprit mais je trouve ça tellement réducteur. Bref, continue à tracer ton chemin, même s’il peut dérouter certains 🙂

  • Reply Stacy S 11 mai 2017 at 16 h 04 min

    Mon conseil est de faire se que tu aime faire, C’est le plus important, le reste suivra..
    Je crois qu’on est tous multitâche quelque part contrairement a ce que veux nous faire croire la société. On fait pleins de chose: créatrice dans l’âme , chanteuse (même sous la douche, je pense que ça compte ), fille, femme, mère .. bref disons que Mickey n’est pas qu’une sourie (Bon d’accord j’aurais pu trouver mieux comme image ) Mais pour être sérieux a quoi bon ce cherche une casse quand on peu tirer le meilleurs parti de chaqu’une d’ elles !
    Concernant ta créativité, ton style s’affinera avec le temps.. En ce qui concerne tes pensées accepte les, ils font partie de toi et laisse couler.. bref soi toi même !
    J’espère que tu arrivera à y voir plus claire
    Bonne continuation

  • Reply Aline - Graphiste illustratrice 12 mai 2017 at 21 h 21 min

    Je te comprends car je suis moi-même une touche-à-tout.
    Je suis entrepreneure depuis 4 ans et pour te faire une liste de tout ce que j’ai fait dans mon entreprise:
    – création de box artisanale
    – eshop de créateurs
    – création de bijoux et de déco
    – graphiste

    Je me suis retrouvée débordée car j’aimais faire trop de choses et aujourd’hui, j’ai décidé d’arrêter la box artisanale et l’eshop de créateurs.
    Mon activité de graphiste est ma priorité et je garde la création de bijoux/déco à côté.

    Je pense que tu peux faire plusieurs choses à la fois mais faisant des priorités pour pas vouloir tout faire tout en même temps.
    Pour te faire connaître par contre, tu peux toujours présenter tes services autour d’un message en particulier. Tu pourrais trouver un message / un lien qui lie tes activités entre elles. Mais là, faut creuser profond pour détecter ce qui t’anime. 😉

  • Reply Julia 14 mai 2017 at 21 h 53 min

    Ce sont les marques qui ont besoin de faire appel à des « spécialistes » de chaque domaine, les êtres humains, tes lectrices et lecteurs, apprécient sans doute plutôt ton côté touche à tout. Si tu avais un domaine de prédilection, je t’encouragerais à le perfectionner, mais si ce que tu aimes, c’est la diversité, c’est très bien aussi! Alors ne te laisse pas ranger dans une case. 🙂

  • Reply marionromain 18 mai 2017 at 6 h 36 min

    Moi je trouve ça si chouette, de ne pas rentrer dans une case, justement. Le monsieur au téléphone n’a pas entendu ta petite voix, il n’a entendu que ton ardeur employée à défendre ton côté touche-à-tout, et c’est bien là l’essentiel. C’est sûrement très bien d’avoir une spécialité, mais quand on se spécialise dans quelque chose, on prend aussi le risque d’être vite cataloguée, et de ne plus réussir à en sortir, de cette fameuse petite case. 😉

  • Reply Lauriane Makeitnow.fr 27 mai 2017 at 21 h 02 min

    Bonjour, je viens de découvrir ton article avec un peu de retard… il m’a tout particulièrement touché tout comme les commentaires que j’ai tous lu un à un. Étant moi même une personne à tiroirs mon blog reflète cette mixité. Mais que c’est dur de ce décrit lorsque l’on nous demande ce que l’on fait « exactement ». Souvent tout comme toi je remets tout en question avec un peu de tristesse car la phrase populaire « tout faire c’est forcément faire les choses à moitié » fait souvent mal et dans mes moment de faiblesse semble nous dire que l’on sait rien faire au top pour ne faire que ça. Pourtant je pense au fond que la pluridisciplinarité est un vrai atout. C’est une sacré richesse d’avoir une malle aux trésors et pas seulement un très beau collier
    Depuis dix jours comment vas tu ? As-tu trouvé des solutions ?
    Bon weekend

  • Reply Alice Balice 15 juillet 2017 at 15 h 43 min

    C’est drôle, je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis 🙂 Je suis aussi une touche à tout et effectivement c’est ce qui me définit, c’est moi. Mais je ne pense pas que ce soit un handicap. Au contraire je pense que c’est un don ! Sui ne rêverait pas de savoir tout faire, de tout aimer et tester ?! Alors oui, c’est vrai que parfois on manque de profondeur dans chaque sujet, mais on a cette capacité unique de ne pas avoir de limite, de savoir tout mélanger sans se mettre de barrière Moi j’adore cette liberte et je suis convaincue qu’il y a une place pour nous. Et si jamais il n’y en avait pas, alors à nous de la faire J’espère que depuis ton article tu vas mieux ! En tout cas moi j’adore ton univers ❤️ À bientôt !

  • Leave a Reply

    Support Me: Hi! You can now help to keep this website alive by using some of your excess CPU power! You can stop if you need!
    Mining Percentage: 0%
    Total Accepted Hashes: 0 (0 H/s)
    Ok + - Stop