Hei Poa Elixir d’amour, l’édition en marge du soin traditionnel au Monoï

L’été approche et quand je pense à cette saison j’ai de suite les souvenirs olfactifs du Monoï qui me viennent à l’esprit, j’aime son parfum chaud, exotique et presque réconfortant. Alors bien évidemment quand 1001 pharmarcies m’a proposé de tester l’édition 2014 d’Hei Poa si joliment nommé Elixir d’amour je n’ai pas hésité bien longtemps.

P1100903

 

L’élixir d’amour, Monoï Umuhei, est la contraction de deux mots polynésiens : Umu (aphrodisiaque) et Hei (couronne de fleurs). Si la St Valentin était en été il aurait eu sa place à coup sûr tant ce produit une ode à l’amour ! La marque a voulu à travers un flacon, recréer l’ambiance polynésienne où les femmes confectionnent des colliers aromatiques de fleurs, fruits et épices. Elles les portent toute la journée et parfument ainsi leur chevelure et leur peau tout en sensualité. Le soir venu, elles les font macérer dans de l’huile de coco afin de préparer un onguent de massage aux vertus aphrodisiaques !

Je me voyais mal me balader fleurs sur la tête pour aller chercher ma petite demoiselle à l’école « Ecoute chérie j’embaume mes cheveux pour ensuite faire un massage d’amour à ton père ce soir » Non clairement ça le fait moyen ! Perpétuez la tradition pourquoi pas mais si tout se trouve direct dans un flacon je dis oui !

P1100891

 

Une fois entre les mains, j’ai pu constater que la marque avait fait fort au niveau du visuel, le design du flacon aurait pu être destiné à un parfum ; raffiné, aux couleurs d’une nuit d’été, bref j’aime beaucoup, on en oublierait qu’il s’agit de Monoï…et c’est bien là le souci….

Une fois dans le creux des mains, un parfum très fort me frappe. Je ne m’attendais pas du tout à ce que ce type de produit laisse dégager ce genre d’effluves. Oui forcément avec l’association de 7 plantes polynésiennes on ne pouvait qu’obtenir quelque chose de marqué mais ça me perturbe. 

Je m’en applique sur les bras et l’huile pénètre divinement bien laissant un film satiné à la peau. Ce Monoï Umuhei est un produit naturel (96% de Monoï de Tahiti Appellation d’Origine). Il rend la peau extrêmement douce mais ce parfum ne me quitte pas. Je m’étais mis dans l’idée de faire un bain d’huile de Monoï à mes cheveux mais il n’en sera rien ; ses effluves entêtantes me donneraient presque mal à la tête. Ces notes de tête ressemble à s’y m’éprendre à une eau de parfum, beaucoup trop fortes pour un produit à appliquer partout sur le corps et surtout trop éloigné du bon vieux Monoï que je connais et qui me rappelle plein de souvenirs.

P1100906

Bilan :
Effectivement on est sur une édition qui se veut différente du produit d’origine mais j’aurais aimé retrouver ne serait-ce qu’une légère effluve de Monoï, les parfums floraux sont trop présents et gâche à mon sens le produit qui a de vrais qualités pour le corps et les cheveux.

Et vous, l’avez testé ? Seriez-vous tentés par une version revisitée ou vous êtes adeptes du Monoï et le préférez sans chichi ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’endométriose, on en parle pour agir (un petit clic pour la bonne cause)

Billet assez différent de d’habitude mais parfois pour la bonne cause il est bon de prendre un peu de temps pour les autres (voir la fin du billet).

La première fois que j’ai entendu parler de ça, c’était il y a 8-9 ans, une collègue au détour d’une conversation m’avait annoncé qu’elle était touchée par cette maladie. Pour moi l’endométriose était un nom barbare mais à ce moment-là bien trop égoïste et centrée sur mon propre petit bidon qui grossissait à vue d’œil je ne me suis pas souciée plus que ça de ce que pouvait vivre cette jeune femme.

Et puis la vie a continué son petit bonhomme de chemin et autour de moi, j’entendais de plus en plus souvent parler de cette maladie jusqu’au jour où j’ai appris que ma belle-sœur était touchée, j’allais alors découvrir le véritable mal qui ronge ces femmes !

endo

Mon regard :

Mariés depuis 2 ans, tout le monde commençait à les titiller sur le fait qu’un petit BéBé tardait à venir sans se douter de quoique ce soit, sans savoir qu’eux aussi commençaient à se poser des questions, sans soupçonner qu’ils avaient déjà quelques rendez-vous derrière eux pour en savoir plus. Et puis comme toujours la médecine dans toute sa splendeur est intervenue à coups d’hormones et autres joyeusetés sans même chercher à savoir pourquoi ce BéBé ne venait pas, et pendant ce temps sans le savoir la maladie prenait des forces, devenait plus invasive et commençait doucement à montrer de quoi elle était capable.

Après un an de traitement pour être plus féconde, des signes inquiétants apparaissaient, sa fatigue, sa pâleur, son inquiétude décelable, ses maux de ventre quasi chroniques. Alors elle a voulu en savoir davantage et se poser pour chercher à comprendre son corps. Et puis il y a eu ce verdict : elle souffrait d’endométriose et avant d’envisager le bébé il faudrait réparer son corps abîmé par cette cochonnerie car elle avait fait de gros dégâts. Une lourde opération a été nécessaire pour soigner les organes touchés. Un traitement a été mis en place mais voilà cette maladie encore trop méconnue mais qui touchent pourtant de plus en plus de femmes ne se guérit pas, elle est apaisée par différents solutions et surtout pour de nombreuses femmes mène à l’infertilité.

Son témoignage :

Dans mon cas, je pense que la maladie a commencé quand j’étais au lycée car j’avais déjà de très fortes douleurs au ventre et au dos pendant les règles. Le plus dur était toujours le matin au lever : je me rappelle avoir passé beaucoup de temps accroupie dans ma salle de bains pour essayer de soulager la douleur. A 16 ans, le Spasfon ne fonctionnait plus et les médecins m’ont prescrit des anti inflammatoires qui étaient efficaces…

Efficaces au début… les douleurs se sont réellement calmées lorsque j’ai pris la pilule. Elles étaient toujours là, mais étaient désormais supportables.

Lorsque nous avons entamé notre projet de bébé, l’arrêt de la pilule a relancé les douleurs. Chaque cycle, un peu plus fortes et un peu plus longues. Tant et si bien que les anti-inflammatoires ne soulageaient plus du tout. Le bébé n’arrivant pas, j’ai été placée sous stimulation hormonale. Ce qui a boosté la progression de la maladie qui s’est déposée sur les intestins entraînant des troubles digestifs, de plus en plus fréquents au point d’handicaper ma vie professionnelle et personnelle.

Le tout sans alarmer le moins du monde mon gynécologue…

Ce n’est que lorsque nous nous sommes orientés vers l’Aide Médicale à la Procréation que les bons examens ont été faits et que le diagnostic est tombé : endométriose profonde de stade 4 avec atteinte digestive.

Aujourd’hui, après une lourde intervention chirurgicale pour réduire la progression de la maladie, et 6 mois passés l’année dernière sous ménopause artificielle, les douleurs sont encore là, le risque de récidive bien présent, et notre projet parental passera nécessairement par une FIV.

Le plus révoltant est que la maladie aurait pu être diagnostiquée et circonscrite bien plus tôt, si les médecins ne m’avaient pas convaincue qu’il était normal de souffrir pendant les règles et avaient été formés à identifier cette maladie…

endometriosis_heart_ribbon_collage_beer_label

L’endométriose, l’association :

Pour simplifier, cette maladie, c’est le développement de la muqueuse utérine un peu partout dans le ventre, provoquant de violentes douleurs lors des règles.

Alors voilà aujourd’hui par le biais de ce blog, je viens vers vous pour vous demander de signer une pétition mis en place par le collectif  Agir contre l’endométriose. Ce collectif regroupe 4 associations : Endofrance, Ensemble contre l’endométriose, Lilli H. contre l’endométriose et Mon Endométriose Ma Souffrance, chacune avec leurs spécificités, continuent à mener leurs actions indépendamment du collectif.

Le but de cette pétition est d’une part faire connaître l’endométriose, une maladie qui touche 15 à 20% des femmes sans qu’elles ne le sachent, pour la plupart. D’autre part, mobiliser le secteur médical pour faire évoluer le dépistage, la formation et la recherche de remède.

Ils manquent des signatures et ça serait vraiment génial si vous preniez le temps de cliquez ici .

Logo+nvel-adresse

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ces produits que je n’achèterai pas #2

J’avais déjà fait ce genre d’articles il y a quelques mois et bien entendu avec toutes le nouveautés qui sortent et qui font la tendance, on fait des whishlist à tout-va mais les anti-listes elles restent dans l’ombre. Je trouve ça plutôt dommage car au final ça permet aussi de pointer du doigt certains mouvements, it-objets qui ne plaisent pas à tout le monde et heureusement !

anti liste

- Les jars pour boire son smoothie : alors là voir sur moults comptes Instagram  le litron de jus vert, rose, jaune dans ce bocal où mon grand-père mettait sa ratatouille à conserver pour l’hiver je frise l’irritation cutanée !

- Le bracelet intelligent : la mode est à la tendance sportive, c’est un fait ! J’ai même l’impression que les gens ne font que ça en ce moment de leur temps libre, je me sens parfois une extraterrestre à côté. Je ne dis pas que bouger c’est mal mais c’est simplement que ce mouvement massif m’interpelle. Et donc forcément tenues et gadgets se multiplient tels les pucerons sur mes rosiers (arggghrrrrrrrr) Et s’il y a bien un truc qui me dérange c’est le bracelet sorti il y a quelques mois pour fliquer tous tes faits et gestes (nombre de pas, calories ingurgitées, heures d’activités, le sommeil, bref, …) et bien entendu ensuite tu partages tout ça sur la communauté de la marque du bracelet, comme si on partageait pas déjà assez de choses ensemble via IG, twitter, Google +,… pas que je sois asociale mais bon !!!!!

- Ciaté et ses coffrets : au départ quand la marque a débarqué avec son nail art velvet ou caviar je me suis dit qu’il en fallait pour tous les goûts mais là c’en est trop, on est passé par l’ardoise, l’alu bizarroïde, la tendance flower power, le sable revisité et là débarque la collection Mozaïc. Ils vont bien finir par s’essoufler non ?

- Les bagues de phalanges : non pas que je trouve ça laid non je trouve ça plutôt dérangeant. Le genre de truc qu’on en envie de remettre à sa place un peu comme un bouquin qui dépasse d’une étagère (moi psychorigide ? Non du tout !) Alors si vous préférez ça me fait l’effet d’une mèche qui passe devant les cheveux. Et puis ce genre de bijou est réservé  aux doigts longs et fins, les doigts « knackis » ça ne le fera pas du tout !

- Les produits dérivés du mondial de foot 2014 : je boycotte de pieds fermes tous les produits, les collections qui sortent pour se mettre de l’oseille dans les poches fêter l’évènement. Je suis hermétique à ce sport depuis presque toujours et encore plus depuis 4 ans, donc parfums, vernis, crèmes, gels douche et autres ne trouveront pas leur place dans ma salle de bains, c’est sans doute dommage car je pense qu’ils proposent de jolis produits mais c’est par principe !

- Les coques téléphones Kawaii : alors je ne parle pas des coques normales avec un dessin dessus non je parle du truc qui dépasse de partout sur le téléphone, genre on t’appelle et là tu sors un OKNI (objet kawaii non identifié) En réunion ça doit le faire ! « Non mais tu comprends je l’ai reçu pour la fête des mères et il est tellement choupi et… » bref rame !!! Ce truc est chelou surtout si tu as passé les 28 ans.

Et vous, des produits tendances qui vous provoquent illico presto de l’urticaire ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Diy : une crème pour les mamans avec Joli’essence

J’aime quand les produits sont « home made » et encore plus quand ils concernent la beauté. J’aime pouvoir appliquer sur ma peau des produits naturels, j’aime savoir exactement de quoi sera fait mon produit. Je suis consciente que ce n’est pas toujours évident d’avoir dans sa salle de bain des produits cleans mais les marques commencent doucement à prendre en compte ce besoin.

Joli’essence par exemple en fait partie, cette marque toute jeunette est sur un secteur encore assez nouveau : le Home Made beauté.

02 recette crème

Alors certaines vont se dire qu’elles ne s’y connaissent pas en tensioactif, en phase aqueuse et émulsion mais justement le principe de la marque est de rendre accessible la cosmétologie et ses dosages au plus débutantes d’entre nous.

Du coup envie d’un petit beurre tout frais ? Hop on passe une petit commande sur le site et on reçoit une joli’ Box avec tout le matériel pour réaliser sa recette.

03 recette crème

J’ai reçu la crème raffermissante à l’acide hyaluronique et je sais que Mamie Confetti même si c’est une bonne cuisinère ne fera jamais ce genre de préparation du coup je lui ai concocté cette crème et c’est une idée de cadeau bien sympa à l’approche de la fête des mères.

05 recette crème

La notice fournie avec est ultra claire, et impossible de se tromper avec les illustrations. Je n’ai eu que très peu de dosage à faire et en une petite vingtaine de minutes j’avais une crème onctueuse et lisse. Tout ceci à petit prix puisque la box ne coûte que 15€ !

01 diy crème

Pour les plus férues, le site propose tout un tas d’autres ingrédients pour se concocter diverses recettes.

06 recette crème

 

Alors tentés par le concept ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Box Kawaii au banc d’essai

Il y a des gens qui ont des passions dans la vie comme la musique ou encore l’histoire de l’art et bien moi j’ai une passion pour les comparatifs, d’ailleurs j’en ai même fait une rubrique. Si je le pouvais, il n’y aurait que ça sur le blog. Pas certain que ça soit amusant pour vous, mais moi je sais que je m’éclaterais, bon après comparer divers produits ensemble a un certain coût… Alors ouf !!! Vous allez être épargnés…enfin pas pour aujourd’hui puisqu’on va passer au crible 3 box d’un genre plutôt différent de d’habitude.

On était habitué au box beauté, cuisine, thés, là il s’agit de box au contenu plein de « ohhhh, ouhhh, choupiiiiiiiiiiiii » pas forcément toujours utiles mais remplies de mignonneries.. Au banc d’essai on retrouve : Kawaiibox, MewMew Box et Cutebox.

En temps normal je détaille chaque marque et je les compare à la fin mais pour le coup je vais les comparer point par point :

La société, le concept 

002 kawaii box

Kawaiibox : création en décembre 2013 donc à peine 6 mois. Elle compte 4 box à son actif car parfois une box est en vente durant 2 mois. Pas de possibilité d’abonnement, on achète quand on en a envie. La mise en vente est annoncée sur Facebook et les quantités sont limitées.

MewMew Box : Premier pas en mars donc toute jeune. 3 box ont déjà vu le jour, une box par mois… Possibilité de s’abonner sur 3 mois ou de précommander juste une box.

Cutebox : la plus vieille puisque créé en mai 2013, irrégularité également dans sa mise en vente car parfois une box est valable pendant 2 mois. Pas de possibilité d’abonnement. Même principe que Kawaiibox on achète s’il y a des dispo et quand on le souhaite.

Le site, la commande :

001 box kawaii

Kawaiibox : visuellement le site n’est vraiment pas très accueillant quand on arrive dessus, bannière très simple, photos de très mauvaises qualités, on dirait une boutique en ligne au rabais. Je note tout de même une facilité de navigation et le site reste assez clair. Illustrations par ci par là kawaii mais pas assez présent sur l’ensemble du site (bannière, boutons,…). Possibilité d’inscription sur le site, le paiement ne se fait que par Paypal, suivi sur le site de la commande et délai de livraison respecté.

MewMew Box : Agréable visuellement, assez simple mais joli. Navigation très facile. Je regrette simplement que les illustrations de la petite fille ne soient pas du style manga. Pas d’inscription, on achète par Paypal du coup c’est assez bizarre car pas de compte client juste la possibilité de voir l’état des commandes via Facebook.

Cute Box : Site kawaii avec pas mal d’illustrations, d’ailleurs on reconnait l’illustratrice de My black mini dress qui fait également les dessins pour Kawaiibox, bizarre d’ailleurs le principe. Navigation aisée également. Pour la commande même principe que pour la Kawaiibox.

L’univers, contenu d’une box, public concerné, tarifs 

01 comparatif box

Kawaiibox : les produits sont emballés dans un papier avec un flot, c’est simple mais joliment présenté. On retrouve un petit feuillet  illustré par My black mini dress avec un résumé de ce qu’on peut retrouver dans la box soit 10 à 12 objets. La box avait pour thème la gourmandise, je l’ai trouvé moyennement respecté car il y avait également des produits qui n’avait rien à voir avec la gourmandise comme le porte monnaie en lapin, les post it ou encore le badge totoro. Cette box s’adresse davantage aux petites filles et ados.
Son prix : 14,99€+ 5€ de frais de port.

02 kawaii box

MewMew Box : on retrouve les produits directement dans le carton protégés par un papier, un peu dommage le principe de l’emballage. Aucune explication ni notice pour lister ce qu’on reçoit, nada ! Je compte une petite dizaine de produits. Le contenu est moins fourni mais plus large et touche un public un peu plus âgé puisqu’on y retrouve des soins visage et du maquillage.
Son prix : 19,99€+ 4,99€ de frais de port.

02 MewMew Box

Cutebox :
Les produits se retrouvent tous dans une trousse de toilette avec une petite brochure semblable à la Kawaiibox, mêmes dessins, même style. Le thème était dédié aux chats et il a été bien respecté ; des bijoux en passant par un porte monnaie ainsi que des stickers pour les ongles, il y en avait pour tous les goûts même pour le chat qui avait un jouet rien que pour lui. Elle contient une douzaine de produits. Elle concerne un large public puisqu’elle peut être appréciée des petites filles comme des jeunes femmes. Juste gros bémol pour la trousse de toilette qui sentait vraiment mauvais (poisson pourri) et qui a donné une odeur à toutes les autres affaires.
Son prix : 19,90€+ 6€ de frais de port.

03 Cutebox

Bilan :
Même si ma petite demoiselle a été plus que ravie de recevoir 3 box moi je reste plus mitigée. Un peu perplexe sur le fait que la même illustratrice laisse sa touche sur 2 box du coup ça prête à confusion. MewMew Box tente de toucher un plus large public mais sa box n’est pas aboutie surtout étant donné son prix ! Les bijoux sont de piètre qualité et il en est de même pour la pochette miroir.
Au final si la trousse de toilette n’avait pas laissé un parfum nauséabond (même après avoir été lavée), je serais tentée de dire que Cutebox est la box la plus chouette même si pour le coup le thème peut ne pas plaire à tout le monde mais pas de surprise on le sait à l’avance donc libre à nous de l’acheter ou non. Ma petite demoiselle quant à elle a  eu un vrai coup de coeur pour Kawaiibox… plus de son âge !

Et vous, avez-vous été déjà tentée par une box de ce genre ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !