Lifestyle Un peu de moi

Dans la peau d’une chineuse

13 mai 2016

Je continue aujourd’hui ma rubrique dans la peau d’une…Le premier billet vous avez assez plu et se dévoiler de cette manière c’est plutôt sympa. À travers ces différents billets, tantôt je vous ferai partager mes passions, tantôt ma vie professionnelle et parfois un peu de ma vie perso. Pour ce post, j’avais envie de parler avec vous de l’art de chiner ou plutôt de l’art de bien chiner.

Depuis que j’ai 16 ans je suis une passionnée des brocantes, puces, vide greniers, antiquaires et j’en passe. Avec mon amoureux de l’époque et ma meilleure amie, on se levait à 5h du matin pour vendre aux puces. Au départ, c’était simplement pour se faire un peu d’argent de poche avec les babioles de nos grands-parents. Et puis on a flâné sur ces marchés à découvrir ce qui se vendait bien ou moins, à apprécier les « vieilles choses ».  On a fait ça 2 ans et puis chacun est parti étudier et j’ai laissé ça de côté. Pendant mon congé maternité, ça m’a repris. À l’époque mon mari avait récupéré pas mal de choses anciennes ; vieilles tapisseries, jolies pièces anciennes. Alors j’ai tenté Ebay pour nous débarrasser de toutes ces choses qui nous encombraient énormément. Et puis je me suis amusée à trouver des petites pépites pour ensuite les revendre. Bref j’adorais comparer les prix, partir en quête de l’objet précieux. Je crois que j’ai plus 700 petites étoiles sur mon compte Ebay.

Aujourd’hui je ne chine plus pour revendre mais pour le plaisir de trouver la belle pièce qui aura sa place dans notre maison. J’aime traîner dans une vieille boutique ou dans les allées d’une brocante, partir à la rencontre d’un objet, de son histoire, regarder les photos en noir et blanc amassées dans une vieille boite rouillée.

conseils pour bien chiner

Alors voilà comment dégoter la petite pépite, celle difficile à trouver sans se ruiner et tout en ne se faisant pas avoir comme un débutant. Voici quelques conseils pour un shopping vintage.

Faites une liste:  Si vous êtes déjà allés dans un vide grenier ou même un magasin vintage, vous savez ce qui vous attend ; des objets entassés à vous en donner le tournis. L’idéal, c’est de se préparer une liste avec vos envies ou besoins ainsi vous gagnerez un temps considérable sans avoir à inspecter le moindre recoin du stand ou de la boutique

Connaitre la valeur de l’objet : Pour éviter de se faire avoir, il faut connaitre ce que vaut l’objet de vos envies avant de partir à sa recherche. Prenons mon exemple, en ce moment je suis à la recherche d’une Dame Jeanne. On commence à en voir pas mal dans les boutiques mais j’ai une idée très précise de celle que je veux. Alors je suis allée voir les tarifs sur le Bon Coin pour me faire une petite idée mais l’idéal c’est de cocher « ventes terminées » et « enchères » sur Ebay en procédant de la sorte vous verrez ce qui s’est vendu et à quel prix exactement. Ainsi vous pouvez partir avec votre tarif en tête.

Faites-vous un budget : Alors c’est très bien de se dire que tel meuble vaut 60€ mais il faut prendre en compte les à côtés, comme d’éventuelles réparations par exemple Donc fixez-vous un budget global pour anticiper et puis il vous reste ensuite à négocier sur place. Chose que je ne sais toujours pas faire 😉

Ciblez les brocantes des petits villages : dans les grandes villes, les vides greniers sont bien trop grands, bien trop chers et souvent les objets ne sont pas si vintage que ça. Je cible souvent les petites villes ou grands villages. Et même constat pour les trop petits villages, vous n’y trouverez pas grand chose. Il faut un juste milieu (au moins 100 exposants).

6

Venir le plus tôt possible : si pour vous brocante signifie balade alors oui vous pourrez y passer à 15h mais si vous êtes vraiment à la recherche de quelque chose de précis alors le plus tôt sera le mieux. Pour ma part une fois 11h c’est trop tard déjà.

Fouiner : les meilleures affaires sont cachées. Il faut donc retrousser les manches et farfouiller dans les caisses et c’est bien souvent comme ça que j’ai trouver les plus belles pièces.

Être prêt à faire une petite entorse au budget : Les vides greniers c’est l’endroit où on peut trouver LA perle rare et parfois après des mois de recherches, je parle toujours de ma Dame Jeanne hein 😉 1an et demi que je cherche la bonne, je pense que si je la trouvais je serais prête à donner le double de son prix conseillé…

Prendre son temps pour être certain : souvent quand on chine, on voit une multitude d’objets à des prix totalement dérisoires et on aurait vite fait de se laisse prendre au jeu de trop acheter. Posez vous la question si vous en avez vraiment envie. Continuer de flâner, et voyez comment l’objet que vous avez vu agit sur vous. Si tout au long de la balade vous ne pensez qu’à lui et que vous avez la sensation de passer à côté d’un chouette truc, foncez le prendre.

Et vous, aimez vous chiner, avez vous des conseils pour trouver de jolies choses vintage ?

Source : vtwonen

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply marionromain 13 mai 2016 at 13 h 42 min

    A te lire, je suis déjà toute impatiente à l’idée du prochain vide-grenier de dimanche prochain !

    • Reply Coralie 13 mai 2016 at 15 h 26 min

      Héhé :-)Tu vas pouvoir préparer ta liste alors 😉

  • Reply The Girls On Fire 17 mai 2016 at 17 h 09 min

    J’adore chiner. Mais tu as raison : à Paris, les prix flambent trop et le plaisir est gâché.
    Mais je chine dès que je suis en Province.
    J’ai dégoté des petiots trésors.
    D’ailleurs, récemment, suite à ton posts déco (oui, je lis tous tes posts même si je commente moins :p) : j’ai craqué sur une vieille tasse pour un planter une petite plante : j’ai adoré cette idée !

    By the way : ta première photo de l’article est magnifique.
    Biz

    • Reply Coralie 19 mai 2016 at 8 h 26 min

      Héhé 🙂 Je suis également à la recherche de jolies tasses au style shabby chic mais pour le moment le temps est tellement pourri que je n’ai pas fait un seul vide grenier.
      Merci c’est gentil à toi ♥ Et contente de t’avoir lu !

  • Reply Anaïs Dingler 5 septembre 2016 at 18 h 16 min

    Merci pour ton partage d’experience, je rêve encore de ce bureau en formica aux pieds compas en métal que je n’ai pas acheté le week-end dernier 🙁

  • Leave a Reply

    Support Me: Hi! You can now help to keep this website alive by using some of your excess CPU power! You can stop if you need!
    Mining Percentage: 0%
    Total Accepted Hashes: 0 (0 H/s)
    Ok + - Stop