Pourquoi utiliser les banques d’images

J’espère que la rentrée s’est bien passée, qu’elle a été aussi douce que possible dans ce contexte très particulier. Pour débuter ce mois de septembre, j’ai eu envie de vous proposer une nouvelle catégorie un peu comme une boîte à outils. Vous y trouvez au fur et à mesure des billets traitant de sujets autour de mon travail ; le matériel que j’utilise, mon organisation, comment je retravaille mes photos, un office tour. Aujourd’hui on va démarrer par une solution qui m’aide régulièrement et qui pourrait vous être utile si vous être créateur de contenus ou si vous possédez une boutique par exemple. Il s’agit des banques d’images.

J’ai dès le début de Black Confetti utiliser les banques d’images, ces sites payants ou gratuits pour télécharger de jolies photos. J’en ai eu besoin lors d’un diy pour un magazine. Le magazine en question m’avait donné quelques crédits pour que je trouve mon bonheur et sélectionne des photos de mariage. C’est tout bonnement la folie ce genre de site car vous y trouverez de tout et de tous les styles, j’y ai passé un temps monstrueux. Par la suite, j’ai appris à mettre les bons mots-clés pour me faciliter la tâche et perdre moins de temps.

Alors vous allez me dire ; oui mais dans quel contexte utiliser les banques d’images, pourquoi et comment ? Je vais vous expliquer tout ça et terminer par vous donner le nom de celles que j’utilise.

Pour des projets artistiques

La première fois que j’ai utilisé une banque d’images dans le cadre artistique c’était pour un projet avec Adobe. Ils voulaient une association d’images pour un rendu original et créatif sur le thème de l’été. Le gros plus de ce genre de projet ; l’accès gratuit à leur répertoire photos qui ouvre le champs des possibles. Ensuite j’ai retravaillé sous Photoshop chaque image pour ma composition. Je vous montre le résultat final

Ce genre d’utilisation arrive assez souvent pour mon travail mais généralement, je rajoute mon illustration sur une photo issue d’une banque d’images comme pour le projet Fnac et Apple. j’ai utilisé un paysage que j’ai ensuite haché puis j’y ai inséré mon dessin.

J’ai procédé de la même façon pour le travail autour du papier peint Maïane de chez 4 Murs, par contre là il s’agissait d’une illustration animée.

Il y a eu également cette composition créée pour le plaisir d’illustrer.

Pour alimenter un article, une newsletter,…

Généralement j’utilise les photos issues de banque d’images pour mes billets humeur, sachant que j’en fais très peu, ça reste donc rare mais c’est toujours très pratique dans ce cadre là.

Ces photos sont également très utilisées par la presse digitale pour illustrer un article. Des sites comme Madmoizelle s’en servent beaucoup par exemple, ADN Magazine pioche également régulièrement dans ces banques pour fournir de jolis papiers créatifs en goodies. Les banques d’images sont aussi sollicitées pour tout ce qui est newsletter

Pour gagner en productivité sur Instagram

Alors effectivement c’est LA solution pour poster tous les jours de jolies photos sans trop en faire, plus besoin de trouver le bon angle, la bonne prise, de se soucier de la luminosité, d’avoir sous la mains Alex, Tom, et Anna pour une mise en scène entre copains. Non, vous allez sur ces sites et vous faites votre marché quotidien. Comme pour cette photo ci-dessous, en un clin d’œil, vous vous retrouvez avec une jolie scène d’anniversaire

 C’est d’ailleurs la solution qu’a trouvé des comptes comme Lou.Yetu pour avoir du contenu régulier. Sur l’exemple ci-dessous, 4 des 9 photos sont des images qui viennent de ce genre de sites.

Après tout dépend du style que vous souhaitez donner mais globalement vous trouverez de tout. Le mot d’ordre si vous voulez du contenu « facile » sur Instagram c’est cohérence car si votre feed a des allures « rétro, vintage, florales » et que soudainement vous y glissez une photo d’un bâtiment moderne alors vous perdrez en logique et vos abonnés ne comprendront pas le message. Bien entendu, ça reste très pratique mais également assez impersonnel, il y aura toujours un moment où on ressentira qu’il manque votre propre patte.

Les banque d’images que je préfère

Les gratuites :

Unsplash : plateforme canadienne très orientée « lifestyle », elle est sans doute une des plus connues mais malheureusement comme elle est gratuite on y trouve beaucoup d’images « déjà vues » Le gros plus ; les photos sont de très bonne résolution. Attention cependant, vous ne pouvez pas récupérer une photographie et la vendre telle quelle sur vos produits.

Pixabay : site allemand qui propose du contenu s’adaptant à une grande variété de besoins. Le site propose même des vidéos
Le site se targue d’agréger plus de 1,8 million de photographies dans son catalogue. Toutes les photographies dénichées sur Pixabay sont sous licence CC0 : autrement dit la moins restrictive. Les photographies peuvent être utilisées de la façon qu’il vous plaira.

Pexel : il s’agit-là de ma préférée. Ne sont mis en avant que des photos d’une qualité exceptionnelle pareil pour les vidéos. Le catalogue est un peu moins fourni que chez certains mais plus original.

FoodiesFeed : c’est une ressource offrant de belles images réalistes en haute résolution, sur le thème de l’alimentation. C’est le site de photos idéal pour les e-commerçants et blogueurs alimentaires.

Les payantes : 

Adobe : toujours accessible au grand public et propose pas moins de 125 millions de contenus différents : images, vecteurs, vidéos. Le rapport qualité prix est très favorable et avantageux.

shutterstock.com : Un des leaders du marché bien connu. J’apprécie surtout la clarté de la licence relativement compréhensible et facile à appliquer.

500px.com : Une communauté de photographes qui partagent ou revendent leurs clichés. Un moteur de recherche avec option de type de licence CC et des prix échelonnés en fonction de l’usage.

J’espère que ce premier billet vous a plu, n’hésitez pas à partager vos astuces et conseils concernant les banques d’images

Leave a Comment